OpenStack haute-disponibilité #2 HAProxy

(Comments)

Logo OpenStackJe poursuit donc la série de posts visant à expliquer l'installation de contrôleurs OpenStack haute-disponibilité. Le sujet est de maintenir le service sur les APIs de gestion et de console, et non sur les machines virtuelles hébergées par l'infrastructure.

La mise en place de Keepalived est expliquée dans le post précédent. Notre cluster de test est constitué de 3 noeuds (9lpo192, 9lpo134 et 9lpo135) et d'une adresse flottante qui peut passer d'une machine à l'autre en cas de défaillance de son hôte.

L'adresse en question va être utilisée par les clients pour accéder aux APIs de OpenStack (celle ci sera l'adresse des endpoints). 

Haproxy with OpenStack

Installation

Sur chacun des noeuds, nous installons HAProxy et apache2 (ce dernier va servir de service de test) :

$ aptitude install haproxy apache2

Apache2, par défaut, sert les fichiers présents dans /var/www/html dont le fichier /var/www/html/index.html. Afin de vérifier le bon fonctionnement de la répartition de charge et du failover, nous allons personnaliser le fichier pour savoir avec qui nous discutons réellement.

Cette commande remplace le contenu du fichier servit par apache2 par le hostname du noeuds :

$ echo $HOSTNAME > /var/www/html/index.html

Mieux vaut vérifier le bon fonctionnement de nos serveur de test avant de passer à la suite :

$ curl http://172.16.9.192:80
9lpo192
$ curl http://172.16.9.134:80
9lpo134
$ curl http://172.16.9.135:80
9lpo135




Configuration de HAProxy

La configuration de HAProxy est déjà faites lors de l'installation du paquet. D'autres paramètres intéressant peuvent être modifiés. Nous allons ajouter une section pour servir notre fichier index.html sur le port 4242.

Dans le fichier /etc/haproxy/haproxy.html il faut ajouter une section pour notre service de test :

listen testservice 172.16.9.200:4242
        balance source
        option tcpka
        option httpchk
        maxconn 10000
        server 9lpo134 172.16.9.134:80 check inter 2000 rise 2 fall 5
        server 9lpo135 172.16.9.135:80 check inter 2000 rise 2 fall 5
        server 9lpo192 172.16.9.192:80 check inter 2000 rise 2 fall 5






Nous déclarons donc un nouveau service écoutant sur l'adresse flottante gérée par Keepalived, sur le port 4242.

Les options tcpka (tcp keepalived packet) et httpchk permettent respectivement; de garder les sessions TCP ouvertes par l'envoi régulier de paquets et de vérifer la bonne santé des serveurs http par l'envoi de requètes http (toutes les 120 sec par défaut).

Cette configuration est à faire sur tous les noeuds, sachant que seul celui qui dispose de l'adresse flottante gérée par Keepalived sera réellement interrogé.

Sur tous les noeuds :

$ service haproxy restart

Vérification

$ curl http://172.16.9.200:4242
9lpo134

Dans ce cas, c'est le serveur 9lpo134 qui a réellement répondu. Si l'on répète ce test 30 fois, nous obtenons toujours une réponse du même serveur, c'est l'option HAProxy balance source qui induit cela (le noeud cible est déterminé par l'adresse cliente).

Si l'on modifie l'option HAProxy balance source par balance roundrobin, chacun des serveurs seront mis à contribution à leurs tours. Cette option est utilisable sur les APIs OpenStack car celles-si fonctionnent sans états (stateless services).

Dans le fichier /etc/haproxy/haproxy.conf :

listen testservice 172.16.9.200:4242
        #balance source
        balance roundrobin

Veillez à faire la modification (et le redémarrage du service HAProxy) sur tous les noeuds afin d'éviter les surprises si la VIP Keepalived venait à changer d'hôte. (l'idéal étant d'utiliser Puppet ou Chief pour gérer ces configurations).

$ curl http://172.16.9.200:4242
9lpo134
$ curl http://172.16.9.200:4242
9lpo135
$ curl http://172.16.9.200:4242
9lpo192
$ curl http://172.16.9.200:4242
9lpo134
...







Ok, nous avons maintenant, une adresse IP qui peut changer d'hôte si le besoin se fait sentir, et un répartiteur de charge qui permet de distribuer les requettes sur les APIs seront installées sur nos différents noeuds.

Pour installer les APIs, il nous faut maintenant les prérequis; un serveur AMPQ et un serveur SQL.

Currently unrated

Comments